Jai créé pour vous... des savons !

J'ai créé pour vous... des savons !

J’ai testé pour vous…fabriquer ses propres savons

Fabriquer des savons est une expérience plus que tentante quand on découvre la multitude des possibilités offertes par l’art de la savonnerie à froid.

Couleurs, parfums, fleurs, épices, céréales, lait ou miel sont des ingrédients que l’on peut ajouter en fonction de ses goûts et de sa créativité quand on réalise soi-même ses savons.

Grâce à « Je crée mes savons au naturel » j’ai osé tenter l’aventure et j’ai réalisé mon premier savon maison !
Enfin, quand je dis un savon, je dois avouer qu’une fois le premier réussi, il a été impossible de résister à en refaire d’autres…

Au final, ce sont 5 barres différentes de savons qui constituent ce test.
Marbrures grâce au curcuma et au charbon, coloration grâce à de la cannelle, incrustation de pétales de fleurs, de café moulu et même de persil ! J’oubliais l’ajout de miel et de lait… J’ai vraiment tout testé pour vous !!!

Tester la température

Tester la température

La fabrication d’un savon à froid est quelque chose qui nécessite que peu d’ingrédients que l’on trouve facilement dans le commerce (sans courir dans 24 boutiques différentes) et très peu de matériel.

Le thermomètre de cuisine est peut-être l’ustensile le moins commun. J’en avais un, donc zéro investissement de ce côté là. Pour réaliser son savon, on peut suivre tout simplement à la lettre les recettes du livre pour être certain de ne pas se tromper : résultat garanti 100 % si l’on est méticuleux.

Ne sachant pas faire simple et surtout pour utiliser les huiles et graisses que j’avais sous la main, j’ai créé ma propre recette dès le premier essai. Cette pratique est fortement déconseillé par l’auteur qui préconise un test avec la recette du savon dit « de base ».

Mélanger la soude et les huiles

Ce qui est compliqué dans la réalisation d’un savon : les maths !

Il faut en effet passer par une phase de calcul pour connaître la quantité de soude caustique (NAOh) à utiliser en fonction des huiles que l’on souhaite employer. Un tableau ou table de saponification présent dans « Je crée mes savons au naturel » permet de réaliser ces calculs.

Au final on a l’impression de jouer au petit chimiste. On compose sa recette en respectant les dosages avec 50% minimum de graisses solides et le reste en huiles liquides pour obtenir un savon pas trop mou (sauf pour l’huile d’olive dont le pourcentage peut atteindre 100%).

A la recherche de LA trace !

A la recherche de la trace, synonyme du début de la saponification !

La manipulation doit être effectuée avec précaution et les protections sont de rigueur pour le maniement des mélanges de soude caustique.

J’ai aimé

  • Enfin savoir ce qu’il y a vraiment dans le savon que j’utilise(rai…)
  • La liberté de créativité qu’offre la réalisation de sa propre recette
  • Refaire de nouveaux savons naturels dans le but d’en offrir aux personnes que j’aime et qui apprécient le naturel.
  • Un passe temps sympathique, créatif, utile et peu onéreux si l’on prend soin de dénicher les bons plans.

Barre de savon

Barre de savon

Dommage…

  • Que le prix de certaines huiles essentielles limitent leur utilisation.
  • Qu’il faille attendre 4 à 5 semaines de total séchage des savons avant de pouvoir les utiliser… Je continue donc à me laver avec des savons du commerce dont la liste à rallonge des ingrédients ne me rassure pas sur leurs compositions… Verdict définitif dans 4 semaines !!!

Article associé

Bibliographie

   
© 2008-2015 Lecture au Naturel
Tous droits réservés, textes et illustrations.

La nature dans les livres.