Un jardin sans jardin aux éditions Leduc S

Un jardin sans jardin chez Leduc S

« Un jardin sans jardin » édité chez Leduc.S, est écrit par Michel Droulhiole, qui est aussi le rédacteur en chef de Jardins de ville, un vrai passionné pour la verdure au sein des petits espaces.
Au fil des 160 pages de ce livre au format poche, vous découvrirez que vous aussi vous avez le droit à un petit coin de verdure bien agréable sur votre petite terrasse ou grand balcon.

Michel Droulhiole nous propose une vision globale des possibilités que nous offre ce petit chez-soi extérieur.
L’auteur commence par un rappel des règles de sécurité de base, des règles pourtant évidentes, mais que l’on aurait presque tendance à oublier dans la joie d’aménager son balcon en paradis de verdure : le poids des pots ! En effet, en fonction de la construction de votre terrasse ou balcon, il vous faudra bien réfléchir au choix des plantes à privilégier pour ne pas risquer un accident idiot. Force est de constater que plus votre immeuble sera ancien, plus vous aurez des chances de pouvoir accumuler les plantes sans risque, car souvent sur-dimensionné dans la portance. Et surtout n’oubliez pas qu’un pot de terre bien humide voit son poids quasiment doubler…

Une fois ces considérations techniques dépassées, vous pourrez vous attaquer au choix des plantes qui sauront s’acclimater facilement à la culture en pot. Michel Droulhiole nous propose un large choix et nous donne un précieux conseil, si une plante ne se plait pas chez vous, inutile de perdre votre temps et votre argent à réessayer, passez à autre chose ! Les paramètres de confort pour certaines plantes sont tellement nombreux qu’il est inutile de s’entêter.
Opterez-vous pour un jardin aromatique ou des arbres plus volumineux mais pouvant être contenu aisément en pot ? A moins que vous ne préfériez un écrin fleuri voir même un écran de verdure pour vous protéger du soleil ou du regard de vos voisins. Vous trouverez dans ce livre les plantes adaptées à vos besoins comme à vos envies.

Vous serez peut-être même tenté par l’hydroculture, si prisée des Allemands et qui a encore, à tort, mauvaise réputation chez les jardiniers français. Le goût du fruit ou du légume dépend avant tout de la race sélectionnée, l’hydroculture fournit la même qualité nutritionnelle à la plante qu’un sol traditionnel, à méditer…
Si vous préférez faire vous-même votre terreau, l’auteur nous conseille d’adopter quelques vers comme les Eisenias ou les Dendrobaenas. Petits compagnons sympathiques et peu bruyants, ils transformeront vos déchets végétaux (principalement les épluchures) en un compost idéal pour vos plantations et semis.

Michel Droulhiole consacre un chapitre entier aux différents hôtes qui pourraient vouloir, eux aussi, profiter de votre jardin sans jardin. Comment accueillir au mieux un rouge-gorge qui aura choisi de vous rendre des visites régulières et comment se débarrasser de pucerons envahissants ? Sachez que quand la vie s’installe dans vos plantes, c’est avant tout, et ce quelque soit le visiteur, la preuve de votre réussite : on se sent bien chez vous !

   
© 2008-2015 Lecture au Naturel
Tous droits réservés, textes et illustrations.

La nature dans les livres.