10 questions à Daniel Bernard

Daniel Bernard

Daniel Bernard
Cliché : © La Nouvelle République. A S

Vous êtes plutôt « Petit chaperon rouge » ou « Pierre et le loup » ?
Plutôt Pierre et le loup….

A quelle saison préférez-vous vous promener en forêt ?
A l’automne, quand la forêt se pare de mille couleurs, j’aime m’y promener avec mon appareil photographique pour saisir atmosphères et nuances colorées. Je n’y trouve aucun loup ( !), mais me reviennent à l’esprit des histoires glanées dans les archives évoquant une époque où canis lupus rôdait dans les bois …

A quel âge avez-vous rencontré pour la première fois un loup ?
Dans mon enfance en Berry, j’ai rencontré le loup imaginaire grâce aux récits que me faisait une vieille voisine… Plus tard, j’ai découvert la réalité historique en dépouillant des milliers de papiers en archives afin de réaliser mes premiers travaux de recherche. D’innombrables loups surgissaient des papiers jaunis…

Quant au loup réel, je l’ai vraiment rencontré lors du tournage du documentaire réalisé par David Teyssandier « Le loup, fidèle ennemi de l’homme » diffusé en avril 2001. J’y présentais la place du loup dans la tradition populaire et dans les mythologies européennes. Le tournage se faisait dans le parc de Courzieux près de Lyon. La séquence était filmée dans l’enclos à loups… Les fauves se tenaient derrière moi à une certaine distance ; mais ils avançaient très lentement, pas à pas, en direction des caméras et de l’endroit où je me trouvais… Des impressions bizarres surgissaient alors…. Allais-je avoir peur du loup ?….

Vous vous définiriez plus comme un rat de bibliothèque, un rat des villes ou un rat des champs ?
Rat des champs et souvent rat d’archives si le terme existait…

Vous avez beaucoup étudié les traditions populaires. Selon vous, quel geste écologique simple pourrions-nous emprunter à nos ancêtres ?
Cultiver et utiliser les plantes et les légumes oubliés afin de préserver la biodiversité et de redécouvrir toutes les richesses que peut nous offrir la nature… Une façon aussi de lutter contre le gaspillage de nos ressources végétales…

Vous êtes originaire du Berry. Quel plat berrichon préférez-vous ?
Sans hésiter, je choisirais le pâté de Pâques, un met traditionnel se présentant sous la forme d’un pâté en croûte farci de chair sur laquelle repose des œufs durs coupés en deux… Mais à défaut de pâté de Pâques, je me contenterais du poirat, un dessert typique du pays de George Sand à base de poires et de crème poivrée.

Quand vous êtes en phase d’écriture, que faîtes-vous pendant vos pauses ?
J’écoute de la musique (classique ou traditionnelle) et à la belle saison, je sillonne la campagne ou me livre au plaisir du jardinage…

Si vous aviez « de grandes dents » à quoi vous serviraient-elles ?
A détruire l’injustice…

Dans un jardin, vous préférez la gueule de loup ou la queue de loup ?
La gueule de loup dont le parfum me rappelle des souvenirs d’enfance… Mon grand-père était jardinier dans un « château » et je me souviens de promenades dans le grand jardin, envahi des senteurs de gueule de loup, de cosmos, d’œillets et de roses d’Inde…

Vous avez écrit plusieurs ouvrages sur les loups. A quel autre animal pourriez-vous consacrer un livre ?
Mon premier ouvrage sur le loup date de 1977 : préfacé par le professeur Maurice Agulhon, la fin des loups en bas-Berry a connu trois éditions successives. Publié en 1981 chez Berger-Levrault, L’homme et le loup parait aussi au Canada chez Libre-Expression et a été traduit en allemand et en japonais. Quant à ma dernière synthèse Des Loups et des hommes, elle vient de ressortir aux éditions de Borée.
Si le loup a accompagné mon travail éditorial et mes recherches, je me suis aussi intéressé à la faune domestique et aux races de pays. En 2006, dans mon ouvrage L’animal domestique dans le Berry traditionnel (Editions Sutton), j’analyse la place de la faune domestique dans le monde rural à travers les traditions, les rites et les légendes du pays de George Sand.

Daniel Bernard

Daniel Bernard Photo : © Le Berry Républicain

Daniel Bernard est l’auteur de Des loups et des hommes.

   
© 2008-2015 Lecture au Naturel
Tous droits réservés, textes et illustrations.

La nature dans les livres.